Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Site de la Chapelle Saint François de Rennes

26 juillet : Sainte Anne, mère de la Très Sainte Vierge Marie

26 Juillet 2012, 08:00am

Publié par Le sacristain

 

Sainte Anne, Vitrail---Egl-St-Patern.jpgMère de la Très Sainte Vierge Marie.

 

 

 

 Le culte de Sainte Anne a grandi dans le rayonnement de celui de Marie. C'est à Jérusalem, dans la basilique de "Sainte Marie, où elle est née", que Saint Jean Damascène célébrait au VIIIe siècle les aïeux de Jésus. Tout naturellement, cette basilique allait devenir l'église Sainte Anne des Croisés. Son culte connut une assez large diffusion en Occident entre le XIIe et le XVe siècle, mais il devait prendre un nouvel essor au VIIe siècle à la suite des apparitions de la Mère de la Vierge Marie à Yves Nicolazic sur la lande d'Auray en Bretagne, Saintes_Anne_et_Marie.jpgen 1623. Missionnaires et marins bretons ne tardèrent pas à le répandre en Nouvelle-France.

Les origines du pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré remontent à 1658. Le document qui raconte les premières guérisons, obtenues à Beaupré par l'intercession de la Sainte, a été inséré dans les Relations des Jésuites. Depuis 1876, sainte Anne est la patronne de la Province civile et ecclésiastique de Québec. Enfin, l'art la représente traditionnellement apprenant à lire à sa fille dans la Bible, ou bien saluant Saint Joachim à la Porte d'Or.

source icrsp.org

 

 

Ste-Anne-Banniere-CHSF.jpg

Voir les commentaires

16 juillet, Notre-Dame du Mont Carmel

16 Juillet 2012, 07:00am

Publié par Le sacristain

Notre-Dame du Mont-Carmel.

L'Ordre du Carmel se donne une origine aussi ancienne que glorieuse; on croit, non sans raisons sérieuses, que cet Ordre n'est que la continuation de l'école des prophètes établie au mont Carmel par le prophète Élie. Les disciples de cette école furent au premier rang parmi les convertis au christianisme naissant, et le Carmel devint le berceau de la vie monastique depuis Jésus-Christ.
Après la dispersion des Apôtres, l'an 38, ils bâtirent une chapelle en l'honneur de Marie et se vouèrent tout spécialement à célébrer Ses louanges. Plus tard, ils eurent beaucoup à souffrir des Sarrasins et des Musulmans, lorsque la France, de concert avec l'Europe entière, entreprit ces magnifiques, mais désastreuses Croisades qui avaient pour but d'arracher les Lieux Saints aux infidèles.
C'est à l'occasion de ces épreuves subies par l'Ordre du Carmel que les Carmes vinrent en France avec le roi saint Louis. Ils y établirent plusieurs maisons et allèrent même s'implanter en Angleterre, où ils eurent le bonheur de voir saint Simon Stock embrasser leur Institut. Ce grand Saint devint, en 1245, supérieur général des Carmes, et n'oublia rien pour rallumer la dévotion à Marie dans son Ordre.

 


La fête de Notre-Dame du Mont-Carmel a pour but de rappeler une grâce insigne accordée par Marie à l'Ordre du Carmel et par lui à toute l'Église. Dans la nuit du 16 juillet, Simon Stock demandait, avec une ferveur toute spéciale, la protection de la Sainte Vierge sur son Institut. Au lever de l'aurore, Marie lui apparut, accompagnée d'une multitude d'anges, environnée de lumière et vêtue de l'habit du Carmel. Son visage était souriant; dans Ses mains Elle tenait le scapulaire de l'Ordre. Devant le Saint Elle S'en revêtit Elle-même, en disant: "Ceci est un privilège pour toi et pour tous les Carmes. Quiconque mourra en portant cet habit ne souffrira pas le feu éternel."

 
Le Saint fit des miracles pour confirmer la réalité de cette vision. Ce fut l'origine de la Confrérie de Notre-Dame du Mont-Carmel, pour les chrétiens qui, ne pouvant embrasser la Règle, veulent attirer sur eux les bénédictions promises au scapulaire. Le privilège le plus considérable accordé à la confrérie du Mont-Carmel après celui que Marie fit connaître à saint Simon Stock, est celui qui fut révélé au Pape Jean XXII: la délivrance du purgatoire  , le samedi après leur mort, des confrères du Mont-Carmel qui auront été fidèles à l'esprit et aux règles de la Confrérie. Outre ces deux privilèges, il y a de nombreuses indulgences attachées au scapulaire.

 

 

 

 

ND-Mt-Carmel                                   fête le 16 juillet 



Voir les commentaires

1er juillet, Fête du Précieux Sang de Notre-Seigneur

1 Juillet 2012, 07:30am

Publié par Le sacristain

christpiercing4.jpgLeçon du Bréviaire Romain

Leçon VII du IIIe Nocturne du Bréviaire Romain.
Homélie de Saint Augustin, Traité 120 sur S. Jean.
 

"L'Evangéliste a employé un mot soigneusement choisi. Il ne dit pas : il frappa son côté, ou, il le blessa, ou toute autre chose, mais : il ouvrit, pour nous dire que s'ouvrait d'une certaine manière la porte de vie d'où jaillirent les sacrements de l'Église, sans lesquels on n'entre pas dans la vie qui est la vraie Vie.

Ce sang qui a été répandu, l'a été pour la rémission des péchés. Cette eau se mêle au breuvage du salut. Elle nous donne bain et boisson. C'est ce que d'avance annonçait l'ordre donné à Noé d'ouvrir, sur le côté de l'arche, une porte par où pussent passer les animaux qui devaient échapper au déluge, et qui préfiguraient l'Église. C'est en vue du même mystère que la première femme a été faite d'une des côtes de l'homme endormi, et qu'elle fut appelée vie et mère des vivants. C'est qu'elle était la figure d'un grand bien, avant le grand mal de la prévarication. Ici, nous voyons le second Adam, la tête inclinée, s'endormir sur la Croix, pour qu'une épouse lui soit formée par ce Sang et cette eau coulant de son côté, pendant son sommeil.

O mort qui fait revivre les morts ! Quoi de plus pur que ce Sang ? Quoi de plus salutaire que cette blessure ?"

 

source ICRSP

19378760 q

Voir les commentaires