Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site de la Chapelle Saint François de Rennes

carillon N°75

18 Janvier 2014, 21:20pm

Publié par Le sacristain

 

Le carillon de saint François.

Lettre d’information de la chapellenie Saint François de Sales de Rennes

  Deuxième dimanche après l’épiphanie

Onzième  ANNÉE - N° 75  janvier 2014

 

 

Editorial, le mot du chapelain,

 

 

         L’épisode des noces de Cana est fort célèbre. Il a été immortalisé à juste titre par les peintres. Il s’agit en effet du premier miracle de la vie publique de Notre-Seigneur, la manifestation de sa divinité, après les évènements de l’Epiphanie et du Baptême dans le Jourdain. Ce miracle s’est opéré au cours d’une cérémonie de mariage (entre un homme et une femme, précisons-le pour les tristes ideologues de notre époque !). Ce repas de noces annonce le sacrement de l’Eucharistie, mais aussi le banquet éternel des Noces de l’Agneau, ce mariage de l’âme chrétienne avec son Sauveur, l’Epoux divin. Saint Bernard donne une belle explication de cette comparaison et du rôle essentiel de Marie, médiatrice des grâces, dans le plan de notre Rédemption :

 

         « A ce souper le vin viendra-t-il à manquer ? Oh ! non ! Là, nous serons enivrés de l'abondance de la maison de Dieu et nous serons abreuvés au torrent de ses délices. On a certainement préparé pour ces noces un fleuve de vin. Oui, de ce vin qui donne la joie au cœur, puisque le cours impétueux du fleuve réjouit la cité de Dieu (Ps 35, 9).

         Pour le moment, comme il nous reste une longue route à parcourir, nous prenons ici notre dîner, mais ce n'est pas avec la même abondance, car la plénitude et la satiété sont réservées pour le souper éternel.

           Ici donc, il arrive quelquefois que le vin manque, je veux parler de la grâce de la dévotion et de l'ardeur de l'amour. Que de fois ne dois-je pas, frères, pour répondre à vos larmes et à vos plaintes, supplier la Mère de miséricorde de suggérer à son très bienveillant Fils que vous n'avez plus de vin?

          Et cette mère, je vous l'assure, mes chers amis, si nous la pressons affectueusement, ne nous fera pas défaut dans nos besoins, car elle est miséricordieuse et mère de miséricorde. Si en effet elle a pris en pitié l'embarras des personnes qui l'avaient invitée, à plus forte raison elle aura compassion de nous, si nous l'appelons avec tendresse.

          Ces noces que nous célébrons plaisent à la Vierge et la concernent de beaucoup plus près que les noces de Cana, puisque c'est de son sein, comme de sa chambre nuptiale, que nous est venu le céleste Époux. » (Saint Bernard, Sermon pour le premier dimanche après l’octave de l’Epiphanie).

 

Traduction des textes sacrés :

 Deuxième Dimanche après l'Epiphanie

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 12,6-16.
Frères, les dons que nous avons reçus différent selon la grâce qui nous a été accordée. Est-ce la prophétie : qu'on se règle sur la foi ;
est-ce un ministère : qu'on exerce ce ministère ; est-ce d'enseigner : qu'on donne l'enseignement ;
est-ce d'exhorter : qu'on fasse l'exhortation ; celui qui partage : qu'il partage loyalement ; celui qui préside : qu'il préside avec zèle ; celui qui exerce la miséricorde : qu'il l'exerce avec le sourire.
Que votre charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.
Quant à l'amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres, vous prévenant d'honneur les uns les autres ;
pour ce qui est du zèle, ne soyez pas nonchalants. Soyez fervents d'esprit ; c'est le Seigneur que vous servez.
Soyez pleins de la joie que donne l'espérance, patients dans l'affliction, assidus à la prière,
prêts à subvenir aux nécessités des saints, empressés à donner l'hospitalité.
Bénissez ceux qui vous persécutent : bénissez et ne maudissez pas.
Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie ; pleurez avec ceux qui pleurent.
Ayez les mêmes sentiments entre vous ; n'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 2,1-11.
En ce temps-là, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus était là.
Jésus fut aussi convié aux noces avec ses disciples.
Le vin étant venu à manquer, la mère de Jésus lui dit : "Ils n'ont plus de vin."
Jésus lui répondit : "Femme, qu'est-ce que cela pour moi et pour vous ? Mon heure n'est pas encore venue."
Sa mère dit aux serviteurs : "Faites tout ce qu'il vous dira."
Or, il y avait là six urnes de pierre destinées aux ablutions des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures.
Jésus leur dit : "Remplissez d'eau ces urnes." Et ils les remplirent jusqu'au haut.
Et il leur dit : "Puisez maintenant, et portez-en au maître du festin". Et ils en portèrent.
Dès que le maître du festin eut goûté l'eau changée en vin (il ne savait pas d'où venait ce vin, mais les serviteurs qui avaient puisé l'eau le savaient), il interpella l'époux et lui dit :
"Tout homme sert d'abord le bon vin, et après qu'on a bu abondamment, le moins bon ; mais toi, tu as gardé le bon jusqu'à ce moment."
Tel fut, à Cana de Galilée, le premier des miracles que fit Jésus, et il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

 

 

 

 

Agenda de saint François :

 

 

 

Dimanche 19.01 Grand’messe 10h30, messe lue 18h30 deuxième dimanche après l’épiphanie.

 

 Lundi 20 janvier : 18h adoration et sacrement de pénitence, 18h45 salut du saint Sacrement, 19h sainte messe : St Fabien, pape, et St Sébastien, martyrs

 

20h15 Ciné KT ! étudiants et jeunes pro, rdv rue saint Louis !

 

 

Mardi 21 janvier: 18h adoration et sacrement de pénitence, 18h45 salut du saint Sacrement, 19h sainte messe : Ste Agnès, vierge et martyre

 

Messe de Requiem pour les victimes de la révolution de 1789, le roi Louis XVI et pour la France.

 

 

Mercredi 22 janvier : 7h sainte messe suivie du petit déjeuner offert à tous. Sts Vincent et Anastase, martyrs

 

14h30 & 18h00 entretiens sur la doctrine chrétienne.

 

 

Jeudi 23.01: 18h adoration et sacrement de pénitence, 18h45 salut du saint Sacrement, 19h sainte messe : St Raymond de Peñafort, confesseur

 

 

Vendredi 24.01: 18h adoration et sacrement de pénitence, 18h45 salut du saint Sacrement, 19h sainte messe : St Timothée, évêque et martyr

 

 

Samedi 25.01: 10h sacrement de pénitence, 11h sainte messe. Conversion de St Paul, apôtre

 

 

Dimanche 26.01 Grand’messe 10h30, messe lue 18h30

 

3ème Dimanche après l'Epiphanie

 

 

Contacter votre chapelain :

 

 Chanoine Gwenaël Cristofoli, presbytère 20 rue saint Louis, 35000 Rennes.

 

02-99-31-74-92*06-98-31-31-23

 

 chn.cristofoli@gmail.com

 

Prière des époux  tirée de la tradition orientale.

 

 

 

Ô Seigneur, doux Jésus, Visiteur des humbles cœurs, Tu es venu sur terre pour nous

 

sauver et il n’y avait de place pour toi dans aucune maison. Pourtant le ciel est ton trône

 

et la terre ton marchepied. Tu as habité parmi nous, ô Consolateur de toutes nos

 

misères, et pourtant Tu ne savais où poser ta tête, Dieu sans logis, errant plus qu’un

 

renard qui a sa tanière !

 

Ô Cœur humble et doux, considère cette demeure comme la tienne. Nous sommes tes

 

invités ; Tu es le Maître de cette maison. Elle est pauvre pour le Créateur du monde,

 

mais Tu aimes la pauvreté.

 

Voici le pain et le sel ; romps le pain avec nous, ô Maître aimé ! Voici la serviette pour

 

tes mains immaculées, invisibles et aimantes. Prends possession de ce logis et de nos

 

âmes, Toi, avec ton Père et ton Esprit, selon la promesse que Tu as faite de demeurer en

 

nous et avec nous.

 

A toi louange, ô Triple Unité, dans les siècles des siècles ! Amen !

 

 

 

 

 

Intention de prière :

Pour un paroissien et sa famille.

Pour une femme dans la détresse.

Pour le suucés des différentes manifestations fidèles à la Vie, le Mariage, la famille.

 

 

Commenter cet article