Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site de la Chapelle Saint François de Rennes

Carillon N°86

7 Avril 2014, 04:24am

Publié par Le sacristain

 

Le carillon de saint François.

Lettre d’information de la chapellenie Saint François de Sales de Rennes

  Onzième  ANNÉE - N° 87 avril 2014

1er dimanche de la passion.

 

Editorial, le mot du chapelain,

En ce moment, tout nous convie au deuil. Sur l'autel, la croix elle-même a disparu sous un voile sombre; les images des Saints sont couvertes de linceuls; l'Eglise est dans l'attente du plus grand des malheurs. Ce n'est plus de la pénitence de l’Homme-Dieu qu'elle nous entretient; elle tremble à la pensée des périls dont il est environné. Nous allons lire tout à l'heure dans l'Evangile que le Fils de Dieu a été sur le point d'être lapidé comme un blasphémateur; mais son heure n'était pas venue encore. Il a dû fuir et se cacher. C'est pour exprimer à nos yeux cette humiliation inouïe du Fils de Dieu que l'Eglise a voilé la croix. Un Dieu qui se cache pour éviter la colère des hommes! Quel affreux renversement! Est-ce faiblesse, ou crainte de la mort ? La pensée en serait un blasphème; bientôt nous le verrons aller au-devant de ses ennemis. En ce moment, il se soustrait à la rage des Juifs, parce que tout ce qui a été prédit de lui ne s’est pas encore accompli. D'ailleurs ce n'est pas sous les coups de pierres qu'il doit expirer; c'est sur l'arbre de malédiction, qui deviendra dès lors l'arbre de vie. Humilions-nous, en voyant le Créateur du ciel et de la terre réduit à se dérober aux regards des hommes, pour échapper à leur fureur. Pensons à cette lamentable journée du premier crime, où Adam et Eve, coupables, se cachaient aussi, parce qu'ils se sentaient nus. Jésus est venu pour leur rendre l'assurance par le pardon : et voici qu'il se cache lui-même ; non parce qu'il est nu, lui qui est pour ses saints le vêtement de sainteté et d'immortalité; mais parce qu'il s'est rendu faible, afin de nous rendre notre force. Nos premiers parents cherchaient à se soustraire aux regards de Dieu; Jésus se cache aux yeux des hommes; mais il n'en sera pas toujours ainsi. Le jour viendra où les pécheurs, devant qui il semble fuir aujourd'hui, imploreront les rochers et les montagnes, les suppliant de tomber sur eux et de les dérober à sa vue; mais leur vœu sera stérile, et « ils verront le Fils de l'homme assis sur les nuées du ciel, dans une puissante et souveraine majesté (1) »

Ce dimanche est appelé Dimanche de la Passion, parce que l'Eglise commence aujourd'hui à s'occuper spécialement des souffrances du Rédempteur. On le nomme aussi Dimanche Judica, du premier mot de l'Introït de la messe ; enfin Dimanche de la Néoménie, c'est-à-dire de la nouvelle lune pascale, parce qu'il tombe toujours après la nouvelle lune qui sert à fixer la fête de Pâques.

Dans l'Eglise grecque, ce Dimanche n'a pas d'autre nom que celui de cinquième Dimanche des saints jeûnes.

( dom Guéranger, l’année liturgique)

 A Rome, la Station est dans la Basilique de Saint-Pierre. L'importance de ce Dimanche, qui ne cède la place à aucune fête, quelque solennelle qu'elle soit, demandait que la réunion des fidèles eût lieu dans l'un des plus augustes sanctuaires de la ville sainte.

L'Introït est le début du Psaume xlii. Le Messie implore le jugement de Dieu, et proteste contre la sentence que les hommes vont porter contre lui. Il témoigne en même temps son espoir dans le secours de son Père, qui, après l'épreuve, l'admettra triomphant dans sa gloire.

 

 

( dom Guéranger, l’année liturgique)

Dimanche de la Passion

Lettre aux Hébreux
 9,11-15. 
Mes frères, le Christ, grand-prêtre des biens à venir, est entré une seule fois dans le sanctuaire, par un tabernacle plus digne et plus parfait, qui n'a point été fait de main d'homme et n'a pas été formé à la manière de ce monde.
Et ce n'est pas avec le sang des boucs et des taureaux, mais avec son propre sang, qu'il est entré une fois pour toutes dans le saint des Saints, après nous avoir acquis une rédemption éternelle.
 
Car si le sang des boucs et des taureaux, si la cendre d'une génisse, dont on asperge ceux qui sont souillés, sanctifient de manière à procurer la pureté de la chair,
 
combien plus le sang du Christ qui, par l'Esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il notre conscience des œuvres mortes, pour servir le Dieu vivant ?
 
Et c'est pour cela qu'il est médiateur d'une nouvelle alliance, afin que, sa mort ayant eu lieu pour le pardon des transgressions commises sous la première alliance, ceux qui ont été appelés reçoivent l'héritage éternel qui leur a été promis.
 


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean
 8,46-59. 
En ce temps-là, Jésus disait à la foule des Juifs : Qui de vous me convaincra de péché ? Si je vous dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ? 
Celui qui est de Dieu entend la parole de Dieu ; c'est parce que vous n'êtes pas de Dieu que vous ne l'entendez pas."
 
Les Juifs lui répondirent : "N'avons-nous pas raison de dire que vous êtes un Samaritain et que vous êtes possédé du démon ?"
 
Jésus répondit : "Il n'y a point en moi de démon ; mais j'honore mon Père, et vous, vous m'outragez.
 
Pour moi, je n'ai point souci de ma gloire : il est quelqu'un qui en prend soin et qui fera justice.
 
En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort."
 
Les Juifs lui dirent : "Nous voyons maintenant qu'un démon est en vous. Abraham est mort, les prophètes aussi, et vous, vous dites : Si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.
 
Etes-vous plus grand que notre père Abraham, qui est mort ? Les Prophètes aussi sont morts ; qui prétendez-vous être ?"
 
Jésus répondit : "Si je me glorifie moi-même, ma gloire n'est rien ; c'est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites qu'il est votre Dieu ;
 
Et pourtant vous ne le connaissez pas ; mais moi, je le connais ; et si je disais que je ne le connais pas, je serais menteur comme vous. Mais je le connais et je garde sa parole.
 
Abraham votre père, a tressailli de joie de ce qu'il devait voir mon jour ; il l'a vu, et il s'est réjoui."
 
Les Juifs lui dirent : "Vous n'avez pas encore cinquante ans, et vous avez vu Abraham ?"
 
Jésus leur répondit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fut, je suis."
 
Alors ils prirent des pierres pour les lui jeter ; mais Jésus se cacha, et sortit du temple.
 

 

 

Intentions de prière :

Pour tous les chrétiens persécutés, particulièrement en orient.

Pour les étudiants qui vont passer des examens.

 

Pour nos malades.

Horaires confessions  Semaines saintes : lundi saint : 18h-18h45 saint François ; mardi saint : 10h-12h saint Sauveur, 17h-18h30 saint François ; mercredi saint 8h30-11h.saint François ; jeudi saint 10h-12h saint Sauveur ;

Vendredi saint 10h-12h.

 

 

Dans ses révélations, Sainte Brigitte de Suède compta 5 480 plaies infligées à Jésus durant Sa Passion.
CONSECRATION AUX PLAIES DE JESUS-CHRIST 
Dieu tout puissant qui avez voulu vous incarner 
Sous forme de l’une de vos créatures par amour pour moi, 
Afin de supporter l'insupportable,
Je vous consacre ma vie et mon éternité. 

O Saintes Plaies des mains de Jésus-Christ, 
Je vous consacre mes mains, 
Afin de travailler toujours à votre gloire.

O Saintes Plaies des pieds de Jésus-Christ, 
Je vous consacre mes pieds, 
Afin de marcher toujours à votre suite.

O Saintes Plaies du dos de Jésus-Christ,
Je vous consacre ma chair,
Afin qu'elle soit toujours soumise 
A Votre Très Sainte Volonté. 

O Saintes Plaies de la tête de Jésus-Christ,
Je vous consacre mon esprit,
Afin que mon intelligence 
Ne soit pas un obstacle à ma sanctification. 

O Saintes Plaies du Coeur de Jésus-Christ,
Je vous consacre mon coeur, 
Afin que, désormais uni au votre,
Il déborde d'amour pour les hommes, mes frères.

O Très Précieux Sang de Jésus-Christ, 
Je vous consacre tout mon sang, 
Afin que désormais ne coule dans mes veines,
Que Foi, Espérance et Charité. 

Agenda de saint François :

 

Dimanche 6 avril Grand’messe 10h30, messe lue 18h30.

 

Lundi 7 avril:Lundi de la passion

7h messe

 

Mardi 8 avril : mardi de la passion

 

Mercredi 9 avril : mercredi de la passion

7h sainte messe suivie du petit déjeuner offert à tous.

14h30 et18h instruction chrétienne.

 

Jeudi 10 avril : Jeudi de la passion

18h adoration et sacrement de pénitence, 18h45 salut du saint Sacrement,

19h sainte messe

20h30 réunion Domus Christiani

 

Vendredi 11 avril : vendredi de la passion

18h sainte Messe

 19h  chemin de croix, adoration de la relique de la vraie Croix.

 

Samedi 12  avril : samedi de la passion

10h sacrement de pénitence, 11h sainte messe.

 

Dimanche 13  avril  Dimanche des rameaux Grand’messe 10h30, messe lue 18h30

 

 

Contacter votre chapelain :

 Chanoine Gwenaël Cristofoli, presbytère 20 rue saint Louis, 35000 Rennes.

 

02-99-31-74-92*06-98-31-31-23 chn.cristofoli@gmail.com

Commenter cet article