Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Site de la Chapelle Saint François de Rennes

Dimanche 1er avril : Station à Saint-Jean de Latran

1 Avril 2012, 05:30am

Publié par Le sacristain

Les Stations Sacrées

 

du Carême

 

et de la Semaine IN ALBIS

 

  

 

Dimanche des Rameaux

 

 

Station à Saint-Jean de Latran

 

 

        Les grandes cérémonies de la Semaine Pascale, comme s'appelait dans l'antiquité cette sainte semaine s'accomplissent régulièrement dans la Cathédrale romaine; c'est pourquoi la procession des rameaux et la Messe stationale se célèbrent encore aujourd'hui en cette vénérable basilique, sanctifiée par la résidence de plus de cent Papes et témoignage toutes leurs angoisses et de leurs nombreux triomphes.

 

Prière

    Dieu éternel et tout-puissant, qui, pour donner au genre humain un exemple d'humilité, avez voulu que le Sauveur se revêtit de notre chair et subit le tourment de la croix, accordez-nous, nous vous en supplions, d'accueillir les enseignements de sa Passion de manière à prendre part à sa Résurrection.

La bénédiction des palmes conserve le type antique des synaxes extra-sacramentaires, que ne suivait pas l'offrande du divin Sacrifice; la procession dérive du rite hiérosolomytain, où il était en usage déjà vers l'an 385. La Messe stationale, en revanche, a un caractère bien distinct, une sobriété grandiose, vraiment romaine. La sainte liturgie ne sépare point le souvenir de la Passion du Sauveur de celui des triomphes de sa Résurrection ; -voilà la raison du titre de Hebdomada paschalis donné jadis à cette semaine, et des fréquentes mentions de la sainte Résurrection qui se rencontrent dans la Messe et l'Office divin, aujourd'hui comme le Vendredi Saint -puisque, si le Pascha nostrum immolatas est Christus (1) commençait dès le Jeudi-Saint et se poursuivait dans la Parascève, il eut pourtant son véritable accomplissement au matin de la Résurrection, quand Jésus traditus est propter delicta nostra et resurrexit propter justificationem nostram (2). Pour les anciens, le Paschale Sacramentum renfermait ce triple mystère, et de là venait que, dès le Vendredi-Saint, devant le bois adorable de la Croix, ils annonçaient déjà les gloires du Sauveur ressuscité : Crucem Tuam adoramus ... et sanctam resurrectionem Tuam laudamus et glorificamus (3).

1 "Notre Pâque est le Christ, qui s'est immolé" (1 Cor., v, 7).
2"Il est mort à cause de nos péchés, et Il est ressuscité pour nous en donner la rémission" (Rom., IV, 25).
3 "Nous vénérons votre Croix ... Nous louons et glorifions votre sainte Résurrection"

Commenter cet article