Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Site de la Chapelle Saint François de Rennes

Carillon de Saint François

carillon 002[Le numéro de septembre du Carillon de Saint François vient de paraitre. A lire ici.]
 

Editorial, par M. le chanoine G. Cristofoli.
Sainte Famille !

Mes biens chers amis, 

Les deux mois d’été nous ont tous dispersé sur les routes de France (et d’ailleurs...) Un grand merci pour vos cartes postales et vos témoignages d’amitié. La rentrée scolaire sera une nouvelle fois pour nous l’occasion de nous retrouver au complet et de mesurer à quel point nous formons vraiment une famille. Cette grande famille spirituelle s’élargit encore. Nous aurons cette année de nombreux nouveaux « paroissiens ». Soyons attentifs à bien les accueillir. Nous formons une famille spirituelle : Comme vous le savez, la famille est la cellule de base de la société et c’est pour cette raison qu’elle est continuellement attaquée par les ennemis du règne de Dieu. Qu’est-ce qui unit notre famille et la rend plus belle, plus forte et plus vraie ? Incontestablement, c’est la Croix de Notre Seigneur. Et pour approfondir cette notion, le sacrifice de la Croix lui-même, le culte par excellence, l’oblation d’amour du Fils au Père. Nous sommes tous si différents, nous avons nos histoires, nos blessures, nos joies... et pourtant, aux dires de nombreux fidèles de passage pendant l’été, il y a à Saint François UNE grande ferveur. (Ce genre de compliment va droit au cœur de votre chapelain…).

Tout rayonne de l’autel. A la messe solennelle, par exemple, si on observe les rubriques de l’encensement, il y a comme une contagion mystique de la prière, qui part de la Croix à l’autel, puis au prêtre et au clergé et enfin aux fidèles. C’est ainsi que procède notre esprit de famille. Tout rayonne de l’autel et du culte divin. Notre temps est très tenté par l’activisme ; et souvent gagné par l’esprit du monde ; nous pourrions juger la profondeur ou la qualité d’un apostolat à ses
œuvres. Mais ne l’oublions pas, les œuvres sans la charité sont vaines et le premier acte de charité et le plus parfait, c’est l’adoration de Dieu. Dans l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, l’esprit de famille est une des marques de fondation. - Vous lirez à ce sujet Jeanne Smits (p.2) qui traduit avec son style bien connu ce que j’ai du mal à vous expliquer ! - La belle unité de notre cher Institut repose certes sur la ligne spirituelle donnée par notre fondateur, sur l’attachement à la Forme Extraordinaire du rit romain et à la romanité, mais avant tout c’est l’autel de Dieu sur lequel son Fils s’immole pour que nous ayons la vie et que nous l’ayons en abondance, c’est cet autel qui est le centre de la vie de notre congrégation. C’est en quelque sorte notre défi à relever pour cette rentrée. Que la Sainte Messe, l’autel de Jésus Christ soient toujours plus et toujours mieux le centre de nos existences.

Au cours de l’été, votre chapelain a eu la grâce de rencontrer plusieurs grandes figures romaines, parmi lesquel
les SER le cardinal Burke et Mgr Pozzo, secrétaire général de la commission Ecclesia Dei. Le cardinal, lors d’une audience insistait sur la dévotion au Sacré Cœur et au Cœur Immaculé de Marie. Dans ces temps difficiles, son éminence rappelait le primat de la prière et la confiance en Dieu. Comme à chaque rentrée, une fois passé le cap douloureux du premier réveil matin après quelques grasses matinées… Nous sommes plein d’entrain ! Nous n’allons par rester les bras croisés : Domus Christiani, formations, scoutisme, chorale, et tous les services de la chapelle… Saint François nous attend ! Mais au cœur de cette vie de communauté, il faut mettre le cœur de Dieu. La Chapelle Saint François doit demeurer et progresser dans ce rôle de rayonnement liturgique et spirituel qu’elle reçoit de l’Eglise (cf : Motu Proprio Summorum Pontificum) par la mission que nous donne l’archevêque de notre archidiocèse, Mgr Pierre d’Ornellas. Soyons donc apôtres, mais n’oublions pas que l’apostolat commence au Cénacle en compagnie de notre douce Vierge pour nous laisser embraser par le feu de l’Esprit Saint. A vous tous et particulièrement à tous nos étudiants et écoliers, je souhaite une sainte rentrée. 


Chanoine Gwenaël Cristofoli
de l’Institut du Christ Roi
Souverain Prêtre,
votre chapelain

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article